top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlmarphil

Les îles de Ventura …

Face à Ventura, au large de l’océan pacifique se trouve le Channel Islands National Park. Il s’agit d’un archipel de cinq magnifiques îles qui abritent une faune et des paysages d'une grande diversité, dans l'eau comme sur terre. On les appelle même les Galápagos de la Californie en raison de leurs plantes endémiques et de cette faune si abondante !



Seulement environ 80 km séparent ce havre de paix de la bouillonnante Los Angeles, mais les aficionados des parcs naturels américains n’y prêtent guère attention, lui préférant toujours les Death Valley et autre Grand Canyon. Pourtant, ce parc national mystérieux à la nature préservée n’a rien à leur envier…

Alors pourquoi un tel oubli ? La raison est probablement qu’en plus d’être excentré des routes touristiques, le Channel Islands National Park, contrairement aux autres, ne possède ni boutique, ni aide sur place en cas de problème.

C’est un parc sauvage, tout simplement, et apparemment il compte bien le rester. La seule activité disponible sur ces îles est donc l’observation de la nature et pour cela il y a plusieurs moyens : la marche, la plongée, le kayak, ou encore la navigation pour partir à la rencontre des grands cétacés lorsque la saison s’y prête.

C’est donc dans cet environnement magique et totalement isolé que nous décidons de passer la journée, et plus précisément le long des falaises de l’ile l’île de Santa Cruz.



Le voyage en bateau jusqu’à l’île est une belle et rapide croisière d’une heure que nous ne sommes pas près d’oublier !

En effet, si la faune est omniprésente sur l’île, c’est en mer, lors de notre traversée depuis Ventura que nous sommes le plus surpris par les centaines voire les milliers de dauphins qui accompagnent notre bateau durant un bon quart d’heure !



A l’aller comme au retour, ils nous « escortent » comme pour nous indiquer le bon chemin…. Nous sommes littéralement émerveillés par cette rencontre à laquelle nous n’étions pas préparés…



L’île de Santa Cruz est la plus grande des cinq Channel Islands avec 248km2 pour 32km de long. Mais seulement un quart seulement de l’île appartient au parc national ; le reste appartient à la Nature Conservancy.

A l’arrivée, nous sommes accueillis par deux rangers qui nous donnent les informations de sécurité rudimentaires en insistant bien sur l’horaire de retour du bateau - il n’y en a qu’un seul par jour, l’idée est donc de ne pas le louper…

On découvre ici un paysage dénué de toute vie humaine et sans la moindre construction - hormis le « mini » visitor center qui nous fourni une carte de l’île avec les principaux sentiers ainsi que quelques explications sur la faune et la flore locales.



L’heure tourne et l’on s’engage rapidement sur sur le Scorpion Canyon. Le début de la randonnée est assez facile ; on évolue tout d’abord au milieu des arbres dans des paysages secs et aérés puis rapidement le sentier commence à s’élever, - au grand désespoir de Marius qui râle - le long de collines sèches, désertiques sur lesquelles toute forme de végétation a quasiment disparue…




Nous arrivons tout en haut, au Cavern Point d’où l’on surplombe l’océan. Le lieu est magique, irréel, presque lunaire ! On décide de s’y poser pour le déjeuner.





Nous ne croisons pas grand monde - hormis un petit groupe de retraités accompagné de leur guide qui decide  de s’installer juste devant nous …. Fort heureusement, ils repartent vite ! Ouf, notre café-thermos, le vrai, celui du randonneur que l’on se plait a imiter est sauvé !!! On peut enfin se prélasser au soleil pour ensuite mieux profiter des falaises balayées par le vent et des points de vue panoramiques sur les nombreuses criques secrètes.…





Notre rando terminée nous retournons au visitor center, à Scorpion Bay très exactement qui, en plus d’être le point de départ de notre bateau, est aussi un beau site de lancement pour les kayakistes qui désirent explorer les côtes de l’île.


Nous sommes un peu en avance ce qui nous permet de croiser la route d’un beau Renard des Channel Islands, une espèce endémique de l’île. Comme il n’a aucun prédateur, ce petit renard de la taille d’un gros chat peut parcourir l’île du matin au soir sans être inquiété. Une chance pour nous parce que finalement nous n’avons pas vu beaucoup d’animaux malgré la quantité et la diversité que nous étions supposés trouver sur l’île !



Nous passons notre dernière demi-heure sur l’île à observer la mer translucide et calme avant notre retour à Ventura.


La fin de journée approche lentement et déjà le soleil commence à descendre sur la mer …

Nous embarquons, fatigués mais profondément heureux et chanceux d’avoir pu découvrir ce petit bout du monde caché de tous …




45 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments


Loren Pilard
Loren Pilard
May 24, 2022

La musique du grand bleu avec les dauphins, comme ça fait rêver

Like

Patrick Noret
Feb 19, 2022

Impeccable, avec la magie des dauphins en plus

Like

joelle.mer
Feb 18, 2022

Toujours d'aussi belles photos

Like

joelle.mer
Feb 18, 2022

Coucou

Like
bottom of page